Le blog de Thierry Repentin



12/12/2013

Thierry Repentin a remis au Quai d’Orsay les Prix des droits de l’Homme de la République française pour 2013

Ce prix, créé en 1988, est décerné chaque année par le Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et remis traditionnellement à Paris par le Premier ministre ou son représentant. Il constitue une illustration visible de l’engagement de la France pour les droits de l’Homme et vise à rendre hommage à des actions et des projets de terrain portant sur la promotion et la protection des droits de l’Homme. Les thèmes qui ont orienté la sélection des projets pour l’année 2013 portaient sur l’accompagnement et la prise en charge des personnes déplacées internes ainsi que sur la protection des droits de l’Homme dans les lieux de privation de liberté.
La Commission nationale consultative des droits de l’homme est l’institution nationale française de promotion et de protection des droits de l’Homme. Elle assure un rôle de conseil et de propositions dans le domaine des droits de l’Homme, du droit international humanitaire et de l’action humanitaire. Elle attribue annuellement, en toute indépendance, le « Prix des droits de l’Homme de la République française – Liberté – Egalité – Fraternité », doté de 15.000 euros. La CNCDH associe étroitement l’ensemble du réseau diplomatique dans la recherche et la sélection des projets primés.
Cinq associations ont été distinguées cette année :
- Indigenous Social Justice (Australie) : soutien aux familles des détenus aborigènes décédés en détention ;
- Grandir dignement (Madagascar) : prise en charge des détenus mineurs dans la région de Diego ;
- Comité d’assistance civique (Russie) : défense des femmes persécutées en Tchétchénie et au Daghestan ;
- Sabah (Soudan) : protection des droits de l’enfant en détention à Khartoum ;
- Association tchadienne pour la non-violence (Tchad) : accompagnement des populations déplacées de Dobeme (Logone oriental).
Thierry Repentin a salué, au nom du Gouvernement, l’action de ces associations et a rendu hommage « à ceux qui consacrent leur vie à faire progresser les droits et les libertés partout dans le monde », « le respect des droits de l’homme s’inscrit au cœur de notre action diplomatique » a-t-il déclaré lors de son intervention devant l’assemblée réunie dans le prestigieux salon de l’Horloge.

© Ministère des Affaires étrangères/Frédéric de La Mure


Partager cet article :

Commentez cet article :
    Merci !
    Votre commentaire a bien été ajouté ci-dessous.
    Votre nom : Votre courriel : (non-publié mais requis) Votre commentaire :

    Attention, les sauts de lignes ne sont pas pris en compte. Ceci n'est pas un formulaire de contact. Pour obtenir une réponse rapide de notre part, merci d'utiliser la rubrique "Contact".

    Question antispam :
    Combien font quatre plus cinq ?
    Envoyer