Thierry Repentin

Portrait

« A propos de 

Thierry Repentin »

Né en avril 1963 dans le village de Saint-Pierre-d'Albigny, Thierry Repentin est profondément attaché à la Savoie où il y fait sa carrière politique, après ses études à Chambéry puis à l’Institut d’études politiques de Grenoble.
Tout d’abord collaborateur du député socialiste européen, Jean-Pierre Cot, Thierry Repentin rejoint  Louis Besson à la mairie de Chambéry en 1989. Il occupera le poste de directeur de Cabinet du Maire jusqu’en 1995 et le suivra à son cabinet ministériel quand il deviendra Secrétaire d’Etat au Logement dans le gouvernement de Lionel Jospin entre 1997 et 2001.
C’est en 1995, après les élections municipales qu’il devient adjoint au maire de Chambéry ; il occupera cette fonction jusqu’en 2001.
En 2001, il devient président de la communauté d’agglomération de Chambéry métropole, mandat auquel il renoncera après son élection au Sénat. Il est depuis 2008 Maire-adjoint du village de Sonnaz. Elu conseiller général du Canton de Chambéry-Nord en 1998, il est depuis lors le chef de file de l’opposition. Réélu au Conseil général en 2011, il manque d'un fil l'exploit d'en ravir la présidence à l’UMP: après trois tours de scrutin, il fait score égal avec Hervé Gaymard qui l'emporte au bénéfice de l'âge.
C’est le 26 septembre 2004 qu’il est élu Sénateur de Savoie, devenant ainsi le plus jeune représentant de la Chambre. Membre actif de la Commission des Affaires Economiques, il se consacre essentiellement aux questions liées au logement, à l’urbanisme et à la politique de la ville. Plusieurs rapports sur les politiques foncières et celles de l’habitat font de lui un spécialiste reconnu. Il deviendra le responsable des questions du logement pendant la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007. En décembre 2008, il est élu président de l’Union sociale pour l’habitat, mouvement professionnel qui rassemble les 800 organismes d’Hlm de France. Durant son mandat, il joue un rôle fédérateur au sein des acteurs de l’habitat en initiant les Etats généraux du logement. Lors de la campagne présidentielle de 2012, François HOLLANDE lui confie la responsabilité  du pôle thématique « habitat, politique de la ville ». C’est dans ce cadre qu’il organise, notamment, les « 48 heures pour les quartiers » pendant lesquelles le candidat François Hollande est allé à la rencontre des habitants des territoires délaissés dans cinq départements de France.
Le 21 juin 2012, appelé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, à rejoindre l’équipe gouvernementale, il est nommé ministre délégué à la formation professionnelle et à l’apprentissage, auprès de Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social. Le 19 mars 2013, Thierry Repentin est nommé ministre délégué en charge des Affaires européennes. Il intègre ainsi le Quai d’Orsay aux côtés du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, jusqu'au 31 mars 2014.
Tout en assumant l’entière responsabilité de son engagement national, Thierry Repentin reste un élu local savoyard pleinement impliqué dans la vie de son département, soucieux de préserver le lien étroit qui le lie à ses habitants.

Aujourd'hui il se consacre entièrement à son mandat de Sénateur ainsi qu'à son mandat de Conseiller général des Hauts de Chambéry.